Procrastination ? On verra ça demain… non, aujourd’hui

procrastination

Procrastination… qui n’en n’est pas « victime » un jour ? Remettre au lendemain, c’est ce qu’on me disait quand j’étais petite… Faire les choses à la dernière minute… C’est essoufflant, stressant… mais on recommence encore et encore.

La procrastination devient une habitude. Et c’est là que cela devient un problème : c’est devenu un comportement habituel.

Oui, mais il doit bien y avoir un pourquoi… Certainement

 

Pourquoi « tomber » dans la procrastination ?

 

Avant de vous dire, pour la 100 000ième fois que vous allez agir, il vaut mieux comprendre ce qui se passe. Vous avez dit stop 100 000 fois, une plus ou de moins… Ça ne changera pas votre situation.

Dire que c’est un problème de comportement ne changera pas grand chose non plus. Si… vous vous sentirez encore plus coupable, stressé et peut-être même incompétent.Alors comme toujours, mieux vaut comprendre le pourquoi.

Même si cela parait irrationnel, il y a toujours un « bénéfice » derrière un comportement ou une habitude. Et souvent cela vient de loin !

En attendant de comprendre, faisons le point, je vous propose de faire le test de la procrastination.

Je vais vous donner trois pistes. Mais ce ne sont que des pistes des mots pour réaliser ce qui se passe.

Alors, comment lire ces mots ? En restant à l’écoute de vos émotions et de vos propres réponses et souvenirs pendant que vous lisez. Et pourquoi pas quelques petites notes… pour retravailler cela dans les jours qui viennent.

 

Changement choisi ou imposé

remettre à demain

Des exemples de procrastination ? Prendre rendez-vous avec votre boss, traîner pour remettre votre rapport, améliorer votre alimentation, après-demain mais surtout pas aujourd’hui… autant de gestes ou décisions qui vos habitudes ou ne vous correspondent pas.

Quel verbe associez-vous à ces décisions ? Je prends les paris… Je dois, il faut ou pire, je n’ai pas le choix… Vous ne vous sentez pas si bien que cela avec de tels mots. Rassurez-vous, vous n’êtes pas tout seul et moi non plus je m’aime pas cela.

Mais ce n’est pas seulement une question de vocabulaire. Si changer les mots suffisait… ça se saurait !

Non ces mots-là en disent long sur tout ce que vous devez faire mais que vous n’avez pas choisi de faire. Vous réagissez à la contrainte.

Question ouverte : quand avez-vous oublié de vérifier si ce que vous vivez correspond à un choix qui vous rend heureux ?

Inutile de tout ficher en l’air aujourd’hui, acceptez votre situation comme votre choix d’aujourd’hui et ouvrez la porte pour choisir ce qui vous conviendra dans le futur.

 

L’excuse du perfectionnisme

 

Un exemple ? Êtes-vous du genre à vous dire que refaire du sport sans en faire deux heures par jour ne sert à rien, donc ne faites rien.

Et vous allez même remarquez ceux de vos amis ou connaissances qui font deux heures de sport par jour. Et pas ceux qui sont en forme en faisant deux fois une heure par semaine.

Qui donc vous a mis ces critères (inatteignables pour vous) dans la tête ?

Le perfectionnisme… une jolie manière d’exprimer l’insécurité, la peur de ne pas être à la hauteur. À la hauteur de quoi, au fait ? De ce que… nous imaginons être le minimum attendu de nous (par les autres). Ce minimum dans votre tête porte un nom abstrait : perfection… et cela rime avec procrastination. Tiens donc !

Alors si vous n,arrivez pas à terminer votre rapport parce qu’il n’est jamais assez parfait… commencer par le premier pas, écrivez votre version imparfaite… et interdiction de la détruire, vous avez seulement le droit de l’améliorer. Et puis. vérifiez donc si ce qui vous est demandé est la perfection… si oui, demandez donc que les balises de cette « perfection » vois soient clairement indiquées.

Je parie que dans 90% des cas vous avez surestimé ce que l’on attendait de vous !

 

Procrastiner pour vous protéger

procrastinateur

Remettre au lendemain, c’est éviter d’échouer aujourd’hui …

Mais parfois cela vous évite aussi de réussir, mais ça vous ne vous le dites pas… Vous vous protégez certainement de la pression future. Celle qui, dans votre imagination, sera votre lot en cas de reconnaissance de vos compétences…

Ou pire, si vous réussissez, vous allez être en compétition avec cette réussite… Et ce, vis à vis de vous-même et vis à vis des autres… Pensez-y !

 

Dans ma prochaine publication, je vous donnerai des trucs concrets pour arrêter la procrastination.

J’ai découvert dernièrement comment réussir à retrouver la confiance en soi en moins de 7 jours

Si vous avez lu des dizaines de livres de développement personnel

Si vous débutez et que vous voulez aller droit au but

Vous allez être bluffé par ces techniques simples et performantes pour retrouver la confiance en soi en moins de 7 jours.

 

Une réflexion au sujet de “Procrastination ? On verra ça demain… non, aujourd’hui

  1. Pingback: 7 bonnes raisons de faire des checklist

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus :
Thérapie et développement personnel
Thérapie et développement personnel

  Quels sont les différences entre thérapie et développement personnel ? La frontière est parfois mince... trop mince. Au commencement...

Fermer